Nouveau différend entre Boeing et Airbus

  • A
  • A
Nouveau différend entre Boeing et Airbus
Partagez sur :

Airbus accuse la Maison Blanche d'ingérence dans le contrat record signé entre Boeing et Lion Air en novembre. Parallèlement, les deux groupes se chamaillent toujours sur les subventions illégales...

Nouvel accroc entre Boeing et Airbus... La filiale du groupe EADS accuse la Maison Blanche d'avoir faussé la concurrence en aidant le constructeur américain à remporter une commande record en Indonésie. L'accusation concerne la commande record décrochée par Boeing auprès de la compagnie Lion Air, il y a une quinzaine de jours. Elle porte sur 230 court-courriers 737 pour un montant total de 21,7 milliards de dollars. Selon l'accord, Lion Air possède également des droits d'achat pour 150 avions supplémentaires. Barack Obama avait souligné en novembre le rôle primordial joué par son administration pour conclure cette commande. "Lorsqu'il (Barack Obama) fait les gros titres en déclarant qu'il vend des avions et en montrant comment cela ne pourrait se faire sans son implication personnelle, nous observons une distorsion économique", a déploré John Leahy, le directeur commercial d'Airbus, jeudi à Washington. Les analystes avaient estimé que de toute façon Airbus n'avait pas ses chances face à Boeing, Lion Air ne possédant que des appareils du constructeur américain. "Le directeur général et propriétaire de cette compagnie aérienne, qui n'a acheté rien d'autre que des Boeing, est dans les faits venu me voir deux fois à Toulouse pour discuter de l'achat d'avions et à la fin il m'a dit qu'il n'avait pas le choix", a pourtant souligné John Leahy. Interrogé pat Reuters, Lion Air s'est abstenu de tout commentaire mais a démenti avoir cédé à la pression de la Maison Blanche. Parallèlement, les deux constructeurs se tirent toujours dans les pattes au sujet de subventions illégales alors que l'UE a remis hier son rapport à l'OMC concernant les mesures projetées pour se mettre conformité avec les recommandations du régulateur mondial. En mai, l'OMC a confirmé qu'Airbus a reçu 18 milliards de dollars de subventions illégales sous la forme d'aide au lancement et autres subventions, de la part des gouvernements européens.