Nouriel Roubini voit arriver l'année de tous les dangers !

  • A
  • A
Nouriel Roubini voit arriver l'année de tous les dangers !
Partagez sur :

L'économiste américain envisage la fin de la zone euro d'ici 5 ans !

Un éclatement de la zone Euro, un "hard landing" en Chine, un risque accru de nouvelle récession mondiale... L'économiste américain Nouriel Roubini a fait un retour remarqué dans les médias ces derniers jours, administrant une série de piqûres de rappel sur les risques qui menacent l'économie mondiale à horizon 2013 ! Interviewé par 'Bloomberg', le 'Financial Times' et lors d'une conférence hier à Singapour, "Dr Doom" ("Docteur catastrophe") estime notamment que la zone Euro court le risque d'éclater dans les 5 ans à venir. "Dans 5 ans", l'idée que des pays quittent l'Euro "ne semblera peut-être pas si tirée par les cheveux que ça, surtout si les économies des pays périphériques stagnent d'ici là", écrit ainsi Roubini dans un commentaire publié par le 'Financial Times'. A ses yeux, les pays membres de la périphérie de l'Europe trouveraient ainsi un moyen efficace de restaurer leur compétitivité à travers une dévaluation massive de leurs devises : "La zone Euro a été collée ensemble par la convergence des taux d'intérêt réels vers un niveau bas, ainsi que par l'espoir que les réformes permettraient de maintenir cette convergence et aboutiraient en fin de compte à une union politique et fiscale". Mais désormais, "la convergence a disparu, la réforme est en panne et l'union politique et fiscale est un rêve lointain", commente-t-il... La Chine ferait pour sa part face à une "probabilité significative" d'atterrissage brutal de son économie, après 2013, en raison du surinvestissement massif observé dans le pays ces dernières années... L'histoire économique enseigne que les cycles de surinvestissement se finissent toujours par des crises, souligne encore l'économiste, comme en Union Soviétique dans les années 1960 et 1970 et en Asie du Sud-Est dans les années précédant la crise de 1997. En Chine, le spécialiste estime que les dépenses d'infrastructure sont excessives, en citant l'exemple de la liaison Shanghai-Hangzhou, sur laquelle le voyageur a désormais le choix entre le nouveau train Maglev, une autoroute flambant neuve et l'avion ! Or, ces trois moyens de transports ne fonctionnent au mieux qu'à un quart de leur capacité, rendant leur rentabilité lointaine... Quant au sujet de l'économie mondiale dans son ensemble, Nouriel Roubini voit s'accumuler les risques d'une "tempête du siècle" ("perfect storm") pour 2013, orchestrée par les problèmes du déficit aux Etats-Unis, un ralentissement en Chine, la restructuration des dettes européennes et la stagnation de l'économie japonaise. Selon lui, le facteur risque de "double dip" de l'économie atteint 1 sur 3 à partir de 2013 !....