"Notre route était la bonne", estime François Baroin

  • A
  • A
"Notre route était la bonne", estime François Baroin
Partagez sur :

Le ministre de l'Economie rappelle que les chiffres de la croissance ont été atteints et les déficits réduits davantage que prévu...

François Baroin quittera bientôt Bercy, la tête haute. "Cela fait quatre ans que l'on est en crise et (...) c'est très difficile de mener une campagne présidentielle quand le chômage augmente (...) et pourtant le modèle social a été protégé, (...) il n'y a pas eu de violence dans le pays", a estimé sur i-Télé François Baroin, ministre de l'Economie encore pour quelques jours. Pour François Baroin, l'UMP devra montrer lors de la campagne des législatives que s'il y a un nouveau président, il y a eu un gouvernement proposant "des méthodes qui ont fonctionné (...) nous avons atteint les chiffres de croissance, nous avons réduit plus rapidement les déficits (...) notre route était la bonne". La solution serait donc selon lui une sorte de "cohabitation-union". "Une réponse Hollande-Mélenchon-Joly est une réponse dangereuse pour le pays", a encore souligné François Baroin. François Hollande s'est engagé pour sa part à ramener le déficit public de 5,2% fin 2011 à 3% du produit intérieur brut fin 2013, conformément à l'engagement de la France, en augmentant les impôts et en freinant la hausse des dépenses, l'effort entre les deux étant équilibré. Mais pour cela, le nouveau président de la République compte sur une croissance de +0,5% cette année, 1,7% en 2013, 2% en 2014, et 2% à 2,5% à partir de 2015. Des projections jugées optimistes par de nombreux économistes et supérieures aux prévisions du FMI et de l'OCDE notamment.