Nokia veut se séparer de son siège social en Finlande

  • A
  • A
Nokia veut se séparer de son siège social en Finlande
Partagez sur :

La stratégie de cession d'actifs non stratégiques se poursuit...

Entre 155 et 233 millions d'euros... C'est la valeur estimée du siège social de Nokia, situé à Espoo, en Finlande, et que le fabricant de téléphones cherche à vendre. "Nous évaluons les différentes options pour nos actifs non stratégiques, comme nos biens immobiliers, et donc cela concerne aussi notre siège social", a confié à Reuters la porte-parole du groupe Maija Taimi. Réduction des coûts Une cession qui s'inscrirait dans le cadre d'une stratégie de cession d'actifs non stratégiques. Le roi déchu du portable a lancé un nouvel avertissement au mois de juin, et a annoncé des mesures additionnelles pour réduire ses coûts. Les mesures les plus spectaculaires concernent l'arrêt de certains projets, entraînant la fermeture des sites de Burnaby, au Canada, et d'Ulm, en Allemagne. Le site finlandais de production de Salo sera également fermé, et ne conservera que les opérations de R&D. 10.000 emplois supprimés Ces décisions, plus les mesures d'économies décidées dans la vente, ou l'informatique, aboutiront à la suppression de 10.000 emplois d'ici la fin 2013, soit en un peu plus d'un an.