Nissan pourrait aussi imposer ses taxis à Londres

  • A
  • A
Nissan pourrait aussi imposer ses taxis à Londres
Partagez sur :

Le NV 200 a déjà succédé à New York aux vénérables Ford Crown Victoria...

Nissan a réussi à imposer son taxi NV200 à New York, en successeur des vénérables Ford Crown Victoria... Le constructeur japonais espère désormais convertir les Anglais à abandonner leurs "Black Cabs", les TX4 fournis par la Compagnie de Taxis londoniens. Dérivé du fourgon compact NV200 dans une livrée noire, le taxi londonien Nissan, accueille cinq adultes à l'arrière, dont trois sur une banquette et deux sur des sièges en vis-à-vis, rabattables. Le siège passager avant a été enlevé afin de constituer un espace pour les bagages. Les portes passagers coulissantes, fonctionnalité marquante du taxi, ont été conçues pour faciliter leur ouverture et fermeture. Le maire de Londres a dit oui Nissan joue aussi l'argument économique d'une faible consommation de carburant, le moteur 1,5 litre dCi de 89 chevaux du taxi londonien Nissan étant présenté comme presque deux fois moins gourmand que le TX4 avec seulement 5,3 litres aux 100 km en cycle mixte. L'affaire paraît bien engagée puisqu'avec un prix annoncé inférieur à celui du TX4, Nissan a déjà reçu le soutien du Maire de Londres, Boris Johnson, et de l'Association des chauffeurs de taxi londoniens. Soumis à une batterie de tests dont un crash-test, le Nissan NV200 à motorisation diesel espère obtenir sa certification complète de Taxi londonien avant la fin de l'année. Prochaine étape, Nissan proposera une version électrique de son taxi, toujours dérivée du futur fourgon électrique e-NV200.