Nicolas Sarkozy tacle son rival socialiste sur le SMIC

  • A
  • A
Nicolas Sarkozy tacle son rival socialiste sur le SMIC
Partagez sur :

Le président-candidat a rappelé que parallèlement, François Hollande souhaite mettre fin aux heures défiscalisées et augmenter les cotisations salariales...

Dans la dernière ligne droite de la campagne, le président-candidat Nicolas Sarkozy a critiqué ce matin sur Europe 1 la promesse faite par son rival socialiste, de donner un coup de pouce au salaire minimum. "Voilà donc une proposition qui dit : 'les bas salaires, on va les augmenter'. Dans le même temps, on supprime les heures supplémentaires défiscalisées et on augmente les cotisations salariales. Cette campagne doit servir à dire la vérité", a-t-il fait remarquer. Pour Nicolas Sarkozy, la défiscalisation des heures supplémentaires bénéficie bien plus aux bas salaires puisqu'elle concerne 9 millions de salariés alors que le pays compte 3 millions de travailleurs au SMIC. Nicolas Sarkozy a par ailleurs rappelé que François Hollande, qui souhaite rétablir la retraite à 60 ans pour les personnes ayant cotisé un nombre d'années suffisant, financera la mesure par une augmentation des cotisations salariales (et patronales) de 0,1 point par an. Mesure qui concernera au total "21 millions de salariés dans le privé, cinq millions dans le public", selon le président-candidat.