Nice-Matin : le gouvernement réaffirme son soutien

  • A
  • A
Nice-Matin : le gouvernement réaffirme son soutien
Partagez sur :

L'intersyndicale a été reçue mercredi par trois ministères.

Les ministres de la Communication, de l'Economie et du Travail ont reçu mercredi l'intersyndicale de Nice-Matin, groupe de presse placé en redressement judiciaire en mai dernier. Ces derniers ont jugé le projet de reprise déposé par les salariés, via une SCOP  "sérieux et se sont engagés à fournir assistance technique et juridique afin qu'il puisse avoir toutes ses chances devant le tribunal de commerce - à la rentrée, ndlr", a indiqué le Syndicat national des journalistes dans un communiqué. Un capital de départ En début de semaine, la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti a officiellement affiché son soutien au projet des salariés. Ces derniers assurent avoir déjà trouvé un capital de départ. "Chaque salarié du groupe est appelé à participer au financement, avec l'aide de l'Union régionale des SCOP, le soutien de banquiers vertueux et grâce à un partenaire privé qui est prêt à suivre sur un deal 60-40", rappellent-ils. Les salariés ont par ailleurs lancé un appel aux dons, auprès des lecteurs via la plateforme Ulule. En un peu plus d'une semaine, ils ont déjà récolté 164.341 euros sur les 300.000 espérés, mais promettent le remboursement si le projet n'est pas retenu. Pas de licenciement Cet appel aux dons doit permettre de sauver dix emplois. Car, contrairement aux autres projets de reprise, la SCOP ne conduira à aucun licenciement, promettent-ils. En outre, il ne prévoit que 120 départs de salariés volontaires.