Nexans : la SNCF s'équipe en câbles de cuivre anti-revente

  • A
  • A
Nexans : la SNCF s'équipe en câbles de cuivre anti-revente
Partagez sur :

En 2010, le groupe ferroviaire a recensé 3.350 vols de métaux, soit une hausse de 181,5% par rapport à 2009...

Confrontée depuis plusieurs années à une recrudescence de vols de cuivre sur les voies, la SNCF a décidé de se fournir avec les câbles antivol "CORE-TAG" de Nexans. Cette solution sera installée sur l'infrastructure exploitée par Réseau Ferré de France dans quatre régions françaises. "Les câbles étant pour la plupart fabriqués entièrement en cuivre, ils sont très convoités, car le cuivre de récupération se revend à un excellent prix", explique l'industriel, qui a développé une technique permettant d'utiliser une bande de cuivre résistant au feu et intégrée au conducteur central. Elle permet d'identifier formellement le propriétaire de cuivre volé lorsqu'il est déposé chez un ferrailleur, même lorsque l'isolant a été brûlé. La technologie permet aussi d'éviter le recours aux techniques de marquage coûteuses et complexes utilisant les terres rares. 3.350 vols de métaux en 2010 "La présence du marquage CORE-TAG dans le câble est immédiatement visible par simple examen visuel de l'extrémité de celui-ci. Il suffit alors d'ouvrir une longueur d'environ 25 centimètres pour lire le code d'identification. La bande étant incorporée au conducteur sur toute sa longueur, il est pratiquement impensable pour un voleur de la retirer", selon Nexans, qui assure que les câbles dotés de sa solution sont aussi faciles à manipuler et à installer que leurs homologues classiques. En 2010, la SNCF a recensé 3.350 vols de métaux, soit une hausse de 181,5% par rapport à 2009, pour un préjudice estimé à 30 millions d'euros. Nexans est actuellement en négociation avec différents opérateurs en Europe, en Afrique et en Océanie en vue de leur fournir cette solution.