Neuf entreprises sur 10 ont connu des mouvements brutaux en bourse depuis 5 ans

  • A
  • A
Neuf entreprises sur 10 ont connu des mouvements brutaux en bourse depuis 5 ans
Partagez sur :

86% des sociétés cotées ont connu au moins un décrochage boursier relatif de 20% sur un mois depuis 2007...

La crise économique et financière a souvent mis les entreprises à rude épreuve sur les marchés. L'étude publiée ce mardi par le cabinet KPMG montre que depuis 2007, neuf sociétés cotées sur dix ont connu au moins une fois une chute de leurs cours de Bourse de 20% en moins d'un mois. Sur un échantillon de 348 sociétés françaises de l'indice du CAC All Tradable, 86,5% ont connu au moins un décrochage boursier de cette ampleur et 51,7% ont été affectées au moins quatre fois... Certaines sociétés ont été encore plus chahutées : sur la même période, 493 plongeons de plus de 30% ont été enregistrés, affectant une entreprise sur deux. Les "technos" en tête KPMG rappelle que les entreprise plus petites en termes de capitalisation boursière sont en première ligne. Mais les grandes, elles aussi, ont été affectées par des mouvements brutaux, puisque 64,4% des entreprises les plus importantes du CAC All Tradable ont connu une chute de leurs cours de 20% durant ces cinq années. Les secteurs de la technologie et des biens de consommation sont les plus fragiles. "L'importance du capital immatériel dans ces secteurs, la fréquence et la rapidité des ruptures technologiques peuvent expliquer cette vulnérabilité", note Jean-Florent Rérolle, Associé KPMG Corporate Finance. 9 mois pour retrouver le niveau KPMG s'est penché sur les décrochages de plus de 30% qui ont affecté les trois quarts des plus grandes entreprises du panel. Plus de la moitié sont dus "à la perception d'une altération de la trajectoire stratégique (croissance plus faible que prévue, rupture technologique, réduction des marges ou gestion déficiente du portefeuille d'activité)". Viennent ensuite des décisions financières anxiogènes (32%), avant des dysfonctionnements dans l'exécution stratégique ou la gouvernance (16%). A noter qu'après une chute sévère, il faudra en moyenne près de 9 mois pour retrouver le niveau de l'indice après une dégringolade de 20% et près de 11 mois pour ceux de 30%.