Mutualisation Bouygues/SFR: Fleur Pellerin opposée à la demande de Free mobile ?

  • A
  • A
Mutualisation Bouygues/SFR: Fleur Pellerin opposée à la demande de Free mobile ?
Partagez sur :

Le quatrième opérateur souhaiterait profiter des économies d'échelle que produira la mise en commun des réseaux de ses concurrents...

La semaine dernière, on apprenait par 'Les Echos' que le quatrième opérateur français Free mobile souhaitait participer au partage du réseau prévu entre deux de ses concurrents, à savoir SFR (groupe Vivendi) et Bouygues Telecom. La filiale d'Iliad aurait écrit un courrier en ce sens aux PDG de ces deux sociétés. Une demande qui serait mal perçue du côté de Bercy. "Nous ne sommes pas d'accord avec Free. Nous voulons que cette alliance se fasse", a déclaré l'entourage de la ministre en charge du numérique, Fleur Pellerin, au 'Journal du Dimanche'. Selon elle, le partage du réseau serait la "seule solution pour éviter une concentration du marché à trois opérateurs". Pour mémoire, afin de réduire leurs co�"ts, Bouygues Telecom et SFR avaient annoncé cet été, être entrés en négociations exclusives pour aboutir à un accord de mutualisation d'une partie de leurs réseaux mobiles. Faire pression sur Orange Par sa demande, Free Mobile espère non seulement profiter des économies d'échelle de ses concurrents, mais aussi mettre la pression sur Orange avec qui, il partage un accord d'itinérance depuis qu'il s'est lancé début 2012. C'est d'ailleurs ce que semblent penser les proches de Fleur Pellerin. "Free est fébrile. Il veut faire capoter cette alliance car elle l'obligerait à s'allier à Orange (...) A moins qu'il ait directement l'objectif de mettre la pression sur Orange pour négocier", auraient-ils confié au 'JDD'. Récemment, le PDG de l'opérateur historique, Stéphane Richard a indiqué aux 'Echos' qu'il n'avait "pas besoin de mutualiser son réseau".