Mory Ducros : les salariés attendent une nouvelle audience au tribunal

  • A
  • A
Mory Ducros : les salariés attendent une nouvelle audience au tribunal
Partagez sur :

Alors qu'il devait au départ avoir lieu vendredi, l'examen de l'offre de reprise a été reporté par le tribunal de commerce de Pontoise...

C'est ce mardi que se tient l'examen de l'offre de reprise du transporteur en difficulté Mory Ducros par Arcole Industries. Alors qu'il devait au départ avoir lieu vendredi, il a en effet été reporté par le tribunal de commerce de Pontoise, dans le Val-d'Oise. Le principal actionnaire s'est engagé sur la sauvegarde de 2.150 emplois sur 5.000, filiales comprises. Arcole Industries a aussi revu son plan social "à la hausse" pour les salariés non repris. Les indemnités complémentaires ont été relevées, à 30 millions d'euros, contre 21 millions au départ. Accord des syndicats ? Le tribunal devrait seulement examiner le dossier et mettre sa décision en délibéré. L'audience du tribunal avait d�" être reportée car la CFDT a refusé de signer l'accord soutenu par le gouvernement et les syndicats FO, CFE-CGC et CFTC. La CGT non plus n'a pas donné son accord jusqu'ici. L'enjeu était donc de réaliser des avancées avant cette nouvelle audience, aun accord minoritaire n'étant pas suffisant. Conditions réunies Le gouvernement avait estimé jeudi que les conditions étaient réunies pour un fin de conflit dans le groupe. L'Etat s'est engagé à accompagner les salariés non repris avec des propositions de 500 embauches dans des entreprises publiques telles que La Poste ou la RATP et la création d'une bourse à l'emploi. Il a également promis à chaque salarié, et pendant un an, une rémunération "quasi équivalente" à son salaire net actuel, ainsi qu'un accès à des formations professionnelles, une prise en charge par l'Etat pendant deux ans du différentiel de salaires, jusqu'à 300 euros par mois, en cas de reclassement dans un emploi moins bien rémunéré...