Montebourg demande à Alcatel Lucent un nouvel effort sur l'emploi

  • A
  • A
Montebourg demande à Alcatel Lucent un nouvel effort sur l'emploi
Partagez sur :

L'équipementier a annoncé au mois d'octobre son intention de supprimer 10.000 postes dans le monde, dont 900 en France...

Alcatel-Lucent a annoncé au mois d'octobre son intention de supprimer 10.000 postes dans le monde, dont 900 en France, dans le cadre d'un nouveau plan stratégique présenté comme celui "de la dernière chance". A l'époque, le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg avait appelé les opérateurs télécoms au "patriotisme", en leur demandant de soutenir l'équipementier, notamment aux travers de commandes. Il a rencontré vendredi Michel Combes, le directeur général du groupe Alcatel-Lucent. Le ministre écrit dans un communiqué avoir "réaffirmé avec force l'exigence portée par le gouvernement du maintien en France d'un maximum d'emplois Alcatel-Lucent et d'une base industrielle performante". Responsabilité "Avec le même esprit de responsabilité, il revient donc désormais à Alcatel-Lucent de faire des propositions concrètes sur le nombre de suppressions d'emplois prévues en France d'une part et d'autre part, sur la mise en place de solutions sur les sites dont l'entreprise envisage de se désengager, pour y maintenir une activité industrielle", écrit le ministre. Arnaud Montebourg a notamment demandé des solutions sur les sites dont l'entreprise envisage de se désengager, pour y maintenir une activité industrielle. "Alcatel-Lucent a indiqué au ministre que des propositions de cette nature seront au coeur des négociations à venir avec les représentants du personnel", peut-on lire dans ce document.