Montebourg annonce 80 suppressions de postes "seulement" chez Alstom

  • A
  • A
Montebourg annonce 80 suppressions de postes "seulement" chez Alstom
Partagez sur :

Le groupe, qui va supprimer 1.300 emplois, avait précisé que la France serait moins concernée...

La France sera peu touchée par le plan de suppressions de postes annoncé cette semaine par le groupe Alstom. Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a déclaré vendredi que le plan de restructuration, lancé fin octobre, ne concernera que 80 personnes dans l'hexagone, sur 1.300 au total. Dans la présentation qui accompagne les résultats semestriels du groupe, la direction précisait que les emplois concernés se situent "principalement" en Europe, mais le PDG Patrick Kron avait pris soin de préciser que la France serait concernée à hauteur de "quelques dizaines de postes" seulement. Les sites de production pas touchés "Je remercie Alstom d'avoir épargné la France, puisqu'il s'agit de 80 personnes sur trois ans qui concernent exclusivement les moyens informatiques et les informaticiens, les sites de production ne seront pas touchés", a déclaré à la presse Arnaud Montebourg en marge de la visite à Saint-Denis d'un site de RTE (Réseau de transport de l'électricité). "Nous pouvons remercier Alstom" "Et je voudrais préciser qu'Alstom construit quatre usines en France dans les énergies renouvelables et embauche chaque année entre 1.000 et 1.500 personnes, donc nous pouvons remercier Alstom de privilégier la base industrielle France", a-t-il ajouté, repris par l'agence de presse Reuters. "C'est une entreprise qui a été sauvée par l'Etat français, qui doit beaucoup à la France et je crois qu'elle le lui reconnaît bien", a encore déclaré Arnaud Montebourg, en référence à la participation de l'Etat à un plan de sauvetage qui a permis au groupe d'échapper à la faillite il y a près de dix ans.