Mitt Romney relativise la baisse du chômage aux Etats-Unis

  • A
  • A
Mitt Romney relativise la baisse du chômage aux Etats-Unis
Partagez sur :

Le taux de chômage a atteint en septembre son plus bas niveau depuis janvier 2009 et la prise de fonctions de Barack Obama...

"Ce n'est pas à cela que ressemble une vraie reprise"... Le candidat républicain à la présidentielle américaine, Mitt Romney, met en doute ce vendredi la baisse du chômage annoncée pour septembre aux Etats-Unis. Le taux a reculé de 0,3% à 7,8%, selon les données fournies par le Département au Travail... Soit un plus bas pour le pays depuis janvier 2009 et l'accession au pouvoir du démocrate Barack Obama. "Nous avons créé moins d'emplois en septembre qu'en août, et moins en août qu'en juillet, et nous avons perdu 600.000 emplois manufacturiers depuis que le président Obama a pris ses fonctions", écrit le candidat républicain dans un communiqué repris par l'agence Reuters. "S'il n'y avait pas autant de gens qui ont tout simplement renoncé à trouver un emploi, le vrai taux de chômage serait proche de 11%", selon lui. Manipulation politique ? Sans remettre directement en cause les statistiques officielles, celui qui a mis en danger Barack Obama pour la première fois cette semaine, au cours d'un débat télévisé qu'il a remporté haut la main selon les observateurs, a promis de créer "12 millions de nouveaux emplois" s'il est élu. Certains commentateurs républicains n'ont pas hésité à crier à la "manipulation politique". L'accusation a été qualifiée de "ridicule" par la secrétaire d'Etat au Travail, Hilda Solis, qui préfère y voir "une preuve supplémentaire que l'économie continue d'aller mieux". Le taux de chômage américain était attendu aux alentours de 8,1% en septembre, proche de la lecture du mois antérieur. Le repli à 7,8% s'expliquerait en partie par la révision en baisse des créations d'emplois pour août (à 142.000 contre 96.000 initialement évoqué), mais aussi juillet, à 181.000, contre 141.000 pour la précédente estimation...