Mieux vaut passer son permis de conduire à Lille qu'à Paris !

  • A
  • A
Mieux vaut passer son permis de conduire à Lille qu'à Paris !
Partagez sur :

Le tarif du forfait de 20 heures de conduite varie du simple au double entre les deux villes, d'après une enquête de la CLCV.

Les auto-écoles sont dans le viseur de l'association de consommateurs CLCV... Elle dénonce des pratiques tarifaires opaques et constate d'importants écarts de prix d'une ville à l'autre, après avoir menée l'enquête auprès de 447 établissements. Manque d'affichage Alors que l'affichage extérieur des tarifs est obligatoire depuis 1987, la CLCV a constaté que 13,12% des auto-écoles ne le pratiquaient pas et dans un tiers des cas, il demeure incomplet. En principe, chaque auto-école devrait faire apparaître clairement le prix d'une leçon de conduite, de l'examen de passage au code et à la conduite ainsi que le tarif du forfait le plus pratiqué. En conséquence, l'association réclame une réglementation plus contraignante en la matière. Grands écarts de tarifs... Les tarifs étant fixés librement par les auto-écoles, la CLCV a relevé des écarts pouvant aller du simple au double. En moyenne, le co�"t du forfait conduite de 20 heures se situe à 1.067 euros, mais s'élève à 1.425 euros à Paris contre seulement 780 euros à Lille. Paris ne fait pas exception puisque l'association note que le prix d'une leçon de conduite peut s'élever à 62 euros en Vendée, contre 36 euros dans le département du Nord. D'ailleurs, au sein même de la capitale, de fortes variations ont été observées: pour le forfait 20 heures, les prix s'échelonnent de 890 euros à 1.425 euros alors que l'heure de conduite supplémentaire est à la fois relativement stable et élevée entre 50 et 55 euros. "Il n'est pas inutile de rappeler que cette formation est définie au niveau national, rien ne justifie qu'une même prestation soit facturée du simple au double selon les villes", déplore la CLCV. ... Et de taux de réussite à l'examen Le taux de réussite national à l'examen pratique du permis s'élevait à 57.55% en 2011, mais à seulement 45,48% à Paris. A l'inverse, il se situait à 70% dans les Alpes de Haute-Provence et à plus de 69% en Dordogne. La CLCV appelle à une réforme du système en vigueur "visant, tout en maintenant le niveau d'exigence nécessaire, à garantir davantage d'égalité entre les candidats au permis de conduite, aussi bien pour le délai d'accès aux examens que pour le taux de réussite"...