Mieux vaut parfois louer qu'acheter un bien immobilier...

  • A
  • A
Mieux vaut parfois louer qu'acheter un bien immobilier...
Partagez sur :

Plusieurs critères doivent être pris en compte, à commencer par la rentabilité locative d'un bien.

La pierre demeure une valeur refuge pour les ménages français, surtout en temps de crise. Mais l'achat immobilier vaut-il toujours le coup ? "Si la réponse à cette question pouvait paraître évidente dans les années 2000, elle l'est beaucoup moins aujourd'hui", fait remarquer une enquête réalisée par Asterès pour Meilleurtaux.com. "Les prix immobiliers pas déterminants en soi" Dans un contexte où les volumes de transaction chutent, et où la baisse des prix de ventes demeure contenue (-3% anticipée pour 2013), faut-il préférer la location ? Pour répondre à cette question, les auteurs de l'étude appellent les ménages prêts à investir, à prendre d'autres éléments en considération. Les prix immobiliers ne sont pas déterminants en soi dans le choix de louer ou d'acheter car ils doivent être comparés au niveau des loyers, expliquent-ils. Outre les conditions de prêts, les frais de copropriété ou le montant de la taxe foncière, il est recommandé de se pencher sur la rentabilité locative qui se mesure par le ratio du loyer annuel sur le prix du bien. Plus ce ratio est faible, plus le loyer dmeandé est bas, au regard de la valeur de marché du bien, et donc plus il est préférable de louer, concluent-ils. A quelles conditions l'achat est rentable à Paris ? Le cabinet a réalisé plusieurs simulations avec un scénario central admettant une baisse des prix de l'immobilier de 3% en 2013, une stabilité en 2014 ; puis au-delà une croissance constante de 2%, ainsi qu'une taxe foncière et des charges en hausse de 2% par an. Dans ce cas, pour un ménage qui souhaite acheter un bien de 70 mètres carrés à Paris d'une valeur moyenne de 590.800 euros, avec un apport de 20% et un emprunt de 510.808 euros sur 20 ans au taux de 3,54%, l'achat est préférable à la location, si le bien est conservé au moins... 21 ans. Dans des conditions similaires à Lyon, mais où le prix du bien tombe à 222.000 euros, le bien devra être conservé au moins 13 ans pour que l'achat se révèle plus intéressant que la location, contre six ans à Marseille (bien à 172.600 euros), 9 ans à Lille et seulement 4 ans à Strasbourg.