Microsoft rassure les investisseurs avec sa stratégie pour Nokia

  • A
  • A
Microsoft rassure les investisseurs avec sa stratégie pour Nokia
Partagez sur :

Le géant des logiciels se donne deux ans pour redresser sa filiale.

Microsoft affiche sa confiance pour Nokia. Le groupe informatique a vu son bénéfice baisser de 7% pour la période d'avril à juin, en grande partie à cause de l'intégration de l'activité de téléphones portables, acquise au mois d'avril pour 7,2 milliards de dollars (5,3 milliards d'euros). Mais pour rassurer les investisseurs à Wall Street mardi, le groupe s'est engagé à réduire les co�"ts d'un milliard de dollars chez Nokia et à stopper ses pertes d'ici juin 2016. Le nouveau directeur général, Satya Nadella, a donné le ton la semaine dernière en annonçant la suppression de 18.000 postes chez Microsoft, dont 12.500 pour le seul fabricant finlandais. Lors d'une conférence téléphonique avec les analystes financiers mardi, dans la foulée de la publication des résultats, il est resté sur cette ligne en annonçant qu'il couperait les co�"ts pour l'ensemble de l'entreprise et hiérarchiserait davantage les domaines-clefs. Il a également promis de rendre le moteur de recherche Bing, qui perd de l'argent, rentable d'ici l'exercice 2016. Moins de nuages ? "On n'en attendait pas tant", a commenté Daniel Ives, analyste chez FBR Capital Markets, interrogé par Reuters. "Bien s�"r il y a encore beaucoup à faire, mais l'horizon semble se dégager pour Microsoft après 10 ans de souffrance et de frustration." L'action Microsoft, qui a atteint dans la semaine un nouveau pic de 14 ans, s'adjugeait 1,1% à 45,33 dollars dans les transactions d'après-Bourse. Selon les résultats présentés par le géant des logiciels, Nokia a contribué à hauteur de deux milliards de dollars aux revenus trimestriels de Microsoft mais a accusé une perte opérationnelle de 692 millions de dollars, en partie sous le coup d'éléments non récurrents. Parmi les points noirs : le smartphone Lumia du fabricant finlandais, qui n'a pas eu le succès que Microsoft escomptait. Il s'est vendu à 5,8 millions d'unités sur les neuf premières semaines d'intégration des comptes de Nokia, soit une part de marché d'environ 4%. A titre de comparaison, Apple a écoulé 35,2 millions d'iPhones sur le trimestre.