Michelin va accroître sa production mondiale de pneus de 70% d'ici 2015

  • A
  • A
Michelin va accroître sa production mondiale de pneus de 70% d'ici 2015
Partagez sur :

L'équipementier automobile a présenté cet été son programme d'investissements...

Michelin a fait le point au cours de l'été sur son programme d'investissements et ses perspectives financières, à l'horizon 2015. La philosophie globale du groupe ne change pas : il privilégie la montée en gamme (stratégie "premium"), des positions de leader dans ses activités de spécialité et une présence mondiale. Vers une augmentation des investissements Le groupe clermontois va ainsi accroître de près de 70% sa production de pneus haut de gamme (17'' et plus) entre 2012 et 2015. En parallèle, il investit 750 millions de dollars en Caroline du Sud pour étendre les capacités de production de pneus miniers à Lexington et sur le nouveau site d'Anderson. Michelin va aussi accélérer son déploiement dans les nouveaux marchés, en y consacrant près de 60% de ses investissements de capacité. En outre, pour accentuer son leadership technologique, Michelin augmente ses investissements liés aux matériaux qui s'élèveront à environ 550 millions d'euros par an d'ici 2015. Objectifs 2012 confirmés Globalement, entre 2012 et 2015, le groupe va investir 1,6 à 2,2 milliards d'euros par an, en fonction des perspectives de marchés. Michelin confirme par ailleurs son objectif pour l'ensemble de l'année 2012 d'un résultat opérationnel avant éléments non récurrents en nette hausse, avec des volumes annuels attendus en retrait de -3% à -5%, ainsi que son objectif de génération de cash flow libre positif de l'ordre de 300 à 400 millions d'euros, avant impact de la cession d'un ensemble immobilier à Paris. "Après une année de transition en 2013, les marchés du pneu devraient retrouver leur croissance structurelle de 4% à 5% par an et les cours de matières premières pourraient évoluer au même rythme", explique le groupe, qui a pour objectif d'augmenter ses ventes, en ligne avec la hausse des marchés. Michelin vise en 2015 un résultat opérationnel avant éléments non récurrents de l'ordre de 2,9 milliards d'euros, avec des marges opérationnelles normalisées avant éléments non récurrents de 10% à 12% pour le segment Tourisme camionnette, de 7% à 9% pour le segment Poids lourd et de 20% à 24% pour le segment Activités de spécialités qui devrait croître de manière plus accentuée que le reste du groupe. Sur la période, Michelin vise également pour chaque année un retour sur capitaux employés supérieur à 10% et un cash flow libre positif.