Michelin n'exclut pas de devoir réaliser des économies en Europe

  • A
  • A
Michelin n'exclut pas de devoir réaliser des économies en Europe
Partagez sur :

Si le marché de l'automobile ne connaît pas d'embellie dans les mois à venir...

Si le marché de l'automobile ne connaît pas d'embellie dans les mois à venir, Michelin n'exclut pas de devoir réaliser des économies en Europe. Le directeur général de l'activité pneu tourisme du groupe, Florent Menegaux indique ce lundi aux 'Echos' : "Nous n'excluons rien, nous devons réfléchir à l'évolution du marché, voir si la situation est durable ou non". "Nous sommes dans une situation de surcapacité. Tous les segments sont impactés", ajoute-t-il. Le journal rappelle que les syndicats ont obtenu la tenue d'un comité central d'entreprise (CCE) extraordinaire européen, qui s'est tenu le 7 mars, sur l'avenir des sites français. Accord de flexibilité Michelin, la CFE-CGC et la CFDT ont également signé la semaine suivante un accord de flexibilité pour trois ans. Il doit permettre de puiser dans les congés des salariés en cas de sous-activité, écrivent 'Les Echos'. Selon le quotidien, la direction du groupe n'exclut pas d'aller plus loin. Dans son point mensuel sur le marché, le géant du pneumatique a estimé que la demande en pneumatiques première monte tourisme/camionnette avait baissé de 14% en janvier sur le marché européen, puis de 13% en février.