Michel Sapin n'aime ni Twitter ni les "selfies"

  • A
  • A
Michel Sapin n'aime ni Twitter ni les "selfies"
Partagez sur :

Le ministre des Finances ne cache pas son peu d'intérêt pour les nouvelles technologies.

"Le ministre des Finances est un révolutionnaire : il se sert de son smartphone comme d'un téléphone", raille 'L'Opinion', qui consacre cet été une série aux relations qu'entretiennent les politiques avec leur mobile. Michel Sapin est donc un "anti-geek" par excellence, pas le genre accroché à son appareil, qu'il ne consulte que pour regarder ses SMS, les dépêches, et la météo, "comme le président". Rien du geek Pas de compte Twitter pour celui qui ne voit dans le site de microblogging qu'une source d'"imbécilité et d'appauvrissement". Les réseaux sociaux le laissent indifférent, et il ne cache pas non plus son aversion pour les "selfies", ces auto-portraits numériques auxquels même le Pape François ou Barack Obama se sont convertis. La raison de ce rejet ? Le selfies "font des gueules de batraciens" !