Michel Sapin favorable à une CSG progressive

  • A
  • A
Michel Sapin favorable à une CSG progressive
Partagez sur :

Le ministre du Travail se dit d'accord sur le principe, même si une telle idée serait difficile à applique selon lui...

La "remise à plat fiscale" prendra du temps, estime Michel Sapin. Au lendemain de la première étape de ce chantier annoncé la semaine par Jean-Marc Ayrault, le ministre du Travail a défendu la manoeuvre au micro de RTL mardi: "C'est une réforme d'ampleur, donc c'est une réforme qui se met en place progressivement", a-t-il indiqué, précisant que sa "première traduction" serait pour 2015. Dans le cadre de cette remise à plat, Michel Sapin s'est dit favorable à une CSG (contribution sociale généralisée) progressive, alors que cette dernière, prélevée à la source des revenus, s'applique à taux fixe pour tous. "Sur le principe oui, parce que vous avez aujourd'hui la CSG qui rapporte plus que l'impôt sur le revenu et vous avez un impôt sur le revenu qui est relativement juste parce qu'il est progressif. Plus on gagne de l'argent et plus on va payer d'impôt tandis que s'agissant de la CSG, au premier euro chacun paye la même chose". "Dans le détail" "On peut se dire que quand il n'y avait pas de CSG ce n'était pas grave, quand la CSG, c'était un tout petit peu, ce n'était pas grave. Aujourd'hui, la CSG c'est beaucoup plus que l'impôt sur le revenu, donc je comprends tout à fait qu'on veuille réfléchir dans ce sens-là", a indiqué le ministre, tout en admettant que "c'est toujours dans le détail ou dans les conséquences que se cache éventuellement la difficulté". Annoncé par surprise la semaine dernière, le processus de remise à plat de la fiscalité a remis au go�"t du jour la promesse de François Hollande de fusionner à terme l'impôt sur le revenu et la CSG. Cette mesure, qui implique une retenue à la source de l'impôt sur le revenu, fait officiellement partie des options mises sur la table par le gouvernement même si ce dernier reste très prudent sur ce dossier qu'il juge "horriblement compliqué".