Merkel réitère l'absolue nécessité de modifier les traités européens

  • A
  • A
Merkel réitère l'absolue nécessité de modifier les traités européens
Partagez sur :

La Chancelière allemande s'exprimait devant la Chambre des députés

Après Nicolas Sarkozy hier à Toulon, c'était au tour de la Chancelière allemande Angela Merkel de s'exprimer devant le Bundestag, chambre des députés. Elle a réaffirmé la nécessité de modifier les traités lors du sommet européen des 8 et 9 décembre prochains. "Il n'y a pas d'alternative à une modification des traités européens ou, à la rigueur, à un accord sur de nouveaux traités. Nous allons à Bruxelles dans le but de promouvoir une modification des traités", a-t-elle déclaré. En outre, Angela Merkel a plaidé ces derniers jours pour des sanctions en cas de non respect des critères du traité de Maastricht. La question d'une perte de souveraineté fait cependant débat en France. La solidarité entre les Etats membres "suppose une discipline budgétaire plus stricte au sein de la zone euro", a toutefois déclaré Nicolas Sarkozy jeudi, appelant chaque Etat membre à inscrire la règle d'or budgétaire dans leur constitution. Quant à la question des euro-obligations, Angela Merkel a une fois encore exprimé sa ferme opposition. Elle a estimé qu'ils étaient "sans objet" et que ceux qui plaident pour cette solution n'ont "pas compris la nature de la crise". La Commission européenne étudie l'éventualité d'introduire des Eurobonds. Introduction qui ne pourrait se faire avant de profondes réformes du système et qui ne pourraient se substituer aux efforts des pays en difficulté, a souligné Bruxelles la semaine dernière. Angela Merkel devrait se rendre à Paris lundi pour tenir une réunion de travail avec Nicolas Sarkozy.