Merkel ne veut pas de nouvelles compétences pour Bruxelles

  • A
  • A
Merkel ne veut pas de nouvelles compétences pour Bruxelles
Partagez sur :

La chancelière allemande n'est pas favorable à un transfert complémentaire de pouvoirs pour la Commission...

"Je ne vois aucun besoin, dans les années à venir, d'abandonner davantage de pouvoirs à la Commission de Bruxelles"... Angela Merkel ne souhaite pas donner plus de compétences à cette institution, comme elle l'a confié dimanche à l'hebdomadaire allemand 'Spiegel'. Marché du travail Elle se dit en revanche au diapason avec la France et son président François Hollande, qui souhaite plus de coopération sur les dossiers économiques. "Nous pensons par exemple au marché du travail et au secteur des retraites mais aussi à la politique sociale et fiscale. La coordination des politiques économiques en Europe est bien trop faible, elle doit être renforcée et c'est assez différent que de donner de nouvelles compétences à Bruxelles", estime la chancelière dans cet entretien. Président pour l'Eurogroupe Paris et Berlin se sont mises d'accord jeudi pour doter l'Eurogroupe d'un président à temps plein, une des pistes pour accroître la coordination des politiques économiques dans la zone euro.