Meilleurtaux dresse un bilan positif de la libéralisation de l'assurance de prêt immobilier

  • A
  • A
Meilleurtaux dresse un bilan positif de la libéralisation de l'assurance de prêt immobilier
Partagez sur :

Une mesure entrée en vigueur il y a un an dans le cadre de la loi Lagarde et qui permet à l'emprunteur de choisir une autre assurance que celle proposée par sa banque.

Un an après l'entrée en vigueur de la "loi Lagarde", réforme sur le crédit à la consommation, "Meilleurtaux.com" a dressé un bilan du dispositif visant à libéraliser l'assurance de prêt. Une mesure qui a pour but de permettre à l'emprunteur d'opter pour une assurance individuelle, autre que celle proposée par la banque auprès de laquelle le prêt immobilier est contracté. Et le bilan est plutôt positif : au cours du premier semestre 2011, près de 40 % des clients de "Meilleurtaux.com" ont opté pour une assurance individuelle (ou délégation d'assurance) contre 31% au cours de la même période de l'année précédente. Meilleurtaux.com rappelle toutefois que la mesure reste globalement méconnue. Environ 60% des Français ignorent toujours qu'ils peuvent choisir une autre assurance de prêt que celle de l'établissement prêteur. Selon "Meilleurtaux.com", la loi Lagarde a profité aux emprunteurs. En outre, "les offres des délégations proposent un choix élargi de garanties et des tarifs en baisse. De même, pour faire face à la concurrence, les assurances groupe ont mis en place des tarifs différenciés en fonction de l'âge", souligne la société de conseils.