Mediator : seulement 64 avis favorables pour l'indemnisation

  • A
  • A
Mediator : seulement 64 avis favorables pour l'indemnisation
Partagez sur :

L'association des victimes demande déjà le réexamen des dossiers

Seulement 64 avis favorables sur une total de 836 demandes d'indemnisations... L'Office national d'indemnisation des accidents médicaux (Oniam) a rendu public ce jeudi la décision du collège d'experts mis en place pour plancher sur le scandale du Mediator. Retiré du marché en 2009, cet antidiabétique a été prescrit comme coupe-faim à des millions de personnes. Selon plusieurs expertises, le médicament aurait entraîné chez certains patients des valvulopathies, et des affections cardiaques mortelles, et provoqué de 500 à 2.000 morts entre 1976 et 2009. Les dossiers rejetés ont été majoritairement écartés pour des éléments de fond (697), dont une bonne partie pour des maladies valvulaires non liées au benfluorex, le principe actif utilisé dans le Mediator.  Les victimes demandent le réexamen                          Pour le président de l'Association des victimes de l'Isoméride et du Mediator (Avim), le nombre de dossiers rejetés est "inacceptable". "On veut le réexamen de tous les dossiers qu'ils ont refusés, les premiers dossiers doivent être réétudiés avec le guide qu'ils viennent de mettre en place", a déclaré à Reuters le docteur Dominique Courtois. Il faisait ainsi référence au "Guide méthodologique d'expertise sur pièces" publié jeudi par le collège d'experts benfluorex. "On réclamait ce document à cor et à cri depuis un an et on l'a obtenu grâce aux associations et l'intervention de la ministre de la Santé Marisol Touraine", a-t-il dit. "Les membres du collège refusaient sans nous expliquer pourquoi il refusaient et pourquoi ils acceptaient."