McDonald's et Yum s'excusent auprès des consommateurs chinois

  • A
  • A
McDonald's et Yum s'excusent auprès des consommateurs chinois
Partagez sur :

Les deux groupes ont travaillé avec un fournisseur de viande soupçonné d'avoir utilisé des produits périmés.

Nouveau scandale sanitaire pour les deux premières chaînes de "fast-food" en Chine. McDonald's et Yum Brands, la maison mère de KFC, ont présenté lundi leurs excuses aux consommateurs chinois, pour avoir travaillé avec un fournisseur de viande soupçonné d'avoir utilisé des produits périmés. Il s'agit de la filiale chinoise d'un fournisseur basé aux Etats-Unis, OSI Group. Les autorités ont décidé de fermer la société, après un reportage de la télévision locale montrant des employés en train ramasser du poulet et du boeuf à même le sol, mais aussi de travailler de la viande avariée. Déjà un scandale en 2012 McDonald's et Yum ont assuré qu'ils avaient cessé d'utiliser les produits fournis par Shanghai Husi Food, la filiale locale d'OSI, et menaient chacun une enquête interne, selon des communiqués publiés lundi sur leurs comptes du site de microblogging chinois Weibo. La situation est tendue pour les deux groupes, déjà affectés par un scandale sanitaire en Chine en fin 2012. A l'époque, les autorités de Shangai avaient annoncé que des tests menés entre 2010 et 2011 avaient révélé des niveaux élevés d'antibiotiques dans huit lots de poulets fournis aux enseignes. Cette affaire avait fait plonger les bénéfices de Yum début 2013, alors que le groupe réalise la moitié de son chiffre d'affaires grâce à la Chine. "Yum vient de commencer à rétablir sa crédibilité et a publié des ventes correctes pour le deuxième trimestre. Je pense que ça va les faire replonger", a estimé Benjamin Cavender, analyste de China Market Research Group à Shanghai, interrogé par Reuters.