Mario Draghi opposé à une sortie d'Athènes de la zone euro

  • A
  • A
Mario Draghi opposé à une sortie d'Athènes de la zone euro
Partagez sur :

"L'obligation de réforme ne se relâcherait pas", même avec ce scénario estime le président de la BCE...

Mario Draghi est opposé à l'idée que la Grèce quitte la zone euro. Dans un entretien accordé au quotidien allemand 'Bild' ce vendredi, le président de la Banque centrale européenne estime qu'une sortie de la Grèce, "avec la possibilité de dévaluer sa devise n'améliorerait rien", car selon lui "l'obligation de réforme ne se relâcherait pas". D'un autre côté selon Mario Draghi, "inflation en hausse et instabilité seraient le résultat d'une sortie. Dans l'immédiat, personne ne prêterait à la Grèce l'argent nécessaire." Le président de la BCE répète par ailleurs dans cette interview qu'il n'est pas favorable à la création d'euro-bonds, ce mécanisme de solidarité financière et de stabilisation défendu par la Commission et certains Etats-membres. "De façon générale, si nous voulons protéger l'argent du contribuable, il n'est pas possible de transformer la zone euro en une union de transfert dans laquelle un ou deux pays payent tandis que les autres dépensent l'argent et que le tout est financé par des euro-obligations. On ne peut pas autoriser cela." Raison pour laquelle Mario Draghi estime que "le nouveau pacte budgétaire pour les Etats de l'euro est bon et c'est pourquoi il est trop tôt pour des euro-obligations"...