Malgré la dégradation de S&P, le FESF lève 1,5 milliard d'euros sans difficulté

  • A
  • A
Malgré la dégradation de S&P, le FESF lève 1,5 milliard d'euros sans difficulté
Partagez sur :

La demande a même été élevée...

En dépit de la dégradation de la note de crédit long terme du FESF, ramenée de "AAA" à "AA+" par S&P lundi soir, le fond a émis sans mal pour 1,5 milliard d'euris d'obligations à six mois ce mardi, assorti d'un taux moyen de 0,2664%. La demande a même été soutenue puisque le ratio de couverture a atteint 3,1. Le mois dernier, le FESF avait émis 1,97 milliard de bons à trois mois, une opération qui s'était caractérisée par un taux de couverture de 3,2. Le Japon fait partie des acheteurs de la dette européenne. Un représentant du ministre des finances nippon a indiqué que l'archipel avait acquis 120 millions d'euros d'obligations à six mois émises par le FESF à la mi-journée. Le Japon a fait part de son intention de poursuivre de tels achats. Tokyo a jusqu'ici racheté près de 3,7 milliards d'euros de bons émis par le FESF. Ce premier test montre une fois encore que le marché avait déjà intégré les éventuelles dégradations de l'agence de notation.