Malgré la crise, le pouvoir d'achat des Français a progressé en 2013

  • A
  • A
Malgré la crise, le pouvoir d'achat des Français a progressé en 2013
Partagez sur :

Il a affiché une hausse de +0,5% sur la période.

Les Français ont le moral en berne, le PIB a stagné (+0,1% à +0,2% en 2013) et le taux de chômage frôle les 11% dans l'Hexagone... Pourtant, contre toute attente, le pouvoir d'achat a progressé dans le pays en 2013, les augmentations de salaires ayant été nettement supérieures à l'inflation.   Inflation limitée à 0,7%   Alors que le gouvernement avait prévu une inflation de 1,8% en 2013 dans son projet de loi de Finances, les prix n'ont finalement augmenté que de 0,7%, leur plus faible progression depuis 50 ans. Or, dans le même temps, le salaire moyen par tête dans le secteur privé a augmenté de 2% en 2013 en France (dans le public en revanche, le point d'indice est resté gelé pour la 4ème année consécutive). La bonne tenue des salaires du privé a ainsi permis de limiter les dégâts sur la consommation en France, d'autant que les prix des produits de grande consommation ont reculé de 0,2% dans la grande distribution entre décembre 2012 et décembre 2013. Les prix ont même baissé de 0,6% dans les hypermarchés, sont restés stables dans les supermarchés, mais ont augmenté de 2% dans les autres formes de vente.   Pouvoir d'achat: +0,5% en 2013   Selon l'Insee, le pouvoir d'achat des ménages aura finalement progressé d'environ 0,5% l'an dernier, même en tenant compte des hausses d'impôts, alors qu'il avait reculé de 0,9% en 2012. Et pour 2014, le pouvoir d'achat devrait continuer de progresser, de l'ordre de 0,5?%, au ­premier semestre en tout cas... Au-delà, les salaires pourraient marquer le pas, si les entreprises anticipent la poursuite d'une faible inflation. En 2013 déjà, la hausse du pouvoir d'achat a surtout été marquée au premier semestre, avec des progressions de 0,9% puis de 0,5% sur les deux premiers trimestres, suivies d'un recul de 0,1% au 3ème trimestre.