Malgré la crise, la mobilité des cadres résiste !

  • A
  • A
Malgré la crise, la mobilité des cadres résiste !
Partagez sur :

Son taux se stabilise autour de 20%...

Malgré la crise, les cadres ont toujours autant envie de bouger...! Cette année, leur taux de mobilité s'élève à 21%, un taux stable depuis 2010, montre le baromètre annuel "Mobicadres" réalisé par le cabinet Deloitte et le service de veille économique sur les décideurs en entreprises, Nomination. Il se situe cependant en dessous de ses niveaux d'avant-crise (28% en 2008). Besoin d'air au bout de quatre ans Dans 49% des cas, il s'agit d'une mobilité externe, une proportion qui augmente pour la deuxième année consécutive, alors que la mobilité interne recule de deux points à 51%. L'étude montre par ailleurs que les décideurs restent en moyenne 3,9 ans à leur poste, avant de bouger. La mobilité comme mode de vie "La mobilité n'est plus une question d'opportunité ; elle devient un réflexe : pratiquement un décideur sur deux envisage une mobilité à moyen terme. Cette intention est naturellement plus marquée chez les décideurs n'ayant pas bougé au cours de l'année écoulée", souligne Nomination. L'étude montre toutefois que 45% des décideurs mobiles en 2013 envisagent de changer de poste à moyen terme.