Madrid a de plus en plus de difficultés pour accéder au marché

  • A
  • A
Madrid a de plus en plus de difficultés pour accéder au marché
Partagez sur :

L'écart de rendement entre l'emprunt d'Etat espagnol à dix ans et son équivalent allemand a battu un nouveau record la semaine dernière...

Affaiblie par la crise de son secteur bancaire, l'Espagne a de plus en plus de difficultés à se financer sur le marché obligataire. En fin de semaine dernière, l'écart de rendement entre l'emprunt d'Etat espagnol à dix ans et son équivalent allemand a battu un nouveau record depuis la création de l'euro, à 548 points de base. "En tant qu'Etat, nous avons un problème pour accéder aux marchés quand nous avons besoin de refinancer notre dette (...) si l'écart de rendement des obligations espagnoles continue de s'accroître, en particulier à cinq et dix ans, cela va constituer un gros problème pour l'Espagne, mais pour le moment, cela reste gérable", a estimé mardi le ministre du Trésor, Cristobal Montoro, sur la radio Onda Cero. Cet après-midi vers 15 heures, le rendement à 5 ans de l'obligation espagnole se situait à 5,94% contre seulement 0,27% pour la même obligation allemande. Pour le papier à 10 ans, celui de l'Espagne se situe autour de 6,35% contre 1,12% pour le rendement allemand à 10 ans. Jeudi, l'Espagne va justement pouvoir tester le marché avec une émission d'obligations à moyen et long terme pour un total prévu entre un milliard et deux milliards d'euros. Elle doit encore refinancer sa dette à hauteur de 82 milliards d'euros cette année et aider ses régions autonomes à payer 16 milliards d'euros d'intérêts de la dette au second semestre 2012. Elle doit par ailleurs trouver 19 milliards d'euros pour recapitaliser Bankia et pourrait étendre cette mesure à l'ensemble du secteur bancaire en fonction des résultats d'un audit indépendant en cours.