M6 : nouveau recul des recettes publicitaires au premier semestre

  • A
  • A
M6 : nouveau recul des recettes publicitaires au premier semestre
Partagez sur :

Le groupe a subi la concurrence des chaînes ayant diffusé la Coupe du monde de foot, alors que le marché publicitaire est déjà morose.

Le groupe M6, qui n'a pas diffusé de matchs lors de la Coupe du monde de foot au Brésil a subi de plein fouet la concurrence des autres chaînes sur le marché publicitaire. Le groupe a fait état mardi soir d'un repli des recettes pub de -3,8% au premier semestre 2014, à 400,4 millions d'euros. Pour mémoire, TF1 a été le principal diffuseur de cette rencontre sportive en France avec les chaînes payantes BeIN Sports. Contexte publicitaire morose Plus généralement, la conjoncture économique "a affecté les dépenses des annonceurs sur la majorité des supports medias, notamment la télévision, avec pour principales conséquences une visibilité limitée sur les campagnes publicitaires et un déséquilibre entre l'offre et la demande d'espaces publicitaires ayant entraîné un effet prix défavorable", souligne le groupe dans un communiqué. Recul de la marge opérationnelle En revanche, les revenus non publicitaires du groupe affichent une progression de +7,1%, grâce notamment au dynamisme des activités de vente à distance depuis l'acquisition de Best of TV le 7 janvier 2014 et la cession de Mistergooddeal le 31 mars 2014. En outre, sur les six premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires du groupe est stable à 634,4 millions d'euros mais l'Ebita ressort en baisse de 13,3% à 112,3 millions, faisant reculer la marge opérationnelle à 17,7% contre 20,4% un an plus tôt. Pour le reste de l'année, le groupe M6 fait preuve de prudence, compte tenu "de la saisonnalité traditionnelle de ses activités et des incertitudes liées au contexte économique actuel".