LVMH : le marché n'est pas surpris par une croissance moins dynamique

  • A
  • A
LVMH : le marché n'est pas surpris par une croissance moins dynamique
Partagez sur :

Le numéro un mondial du luxe a publié hier soir son chiffre d'affaires du 3ème trimestre 2012 qui dépeint, sans surprise, un ralentissement de la croissance de l'activité durant l'été...

L'action LVMH perd un peu de terrain, en retrait de -0,2% à 123,50 euros peu avant 14 heures, dans un marché haussier. Le numéro un mondial du luxe a publié hier soir son chiffre d'affaires du 3ème trimestre 2012, qui dépeint, sans surprise, un ralentissement de la croissance de l'activité durant l'été. "Conformes aux attentes La publication est conforme aux attentes de Cheuvreux, qui souligne, comme ses confrères, la faiblesse de la progression des branches Mode & Maroquinerie (+4%) et Montres & Joaillerie (+2%), ce qui était attendu après l'avertissement lancé en septembre par le britannique Burberry. Le bureau d'études reste positif sur le dossier, valorisé 137 euros par action, avant la tenue d'une conférence de présentation prévue dans l'après-midi. Maroquinerie au ralenti "Globalement, peu de grosses surprises sur chacune des divisions en comparaison aux attentes", précise de son côté Oddo, non sans noter la faible performance de la Maroquinerie. "Au final, ces résultats ne sont pas les meilleurs que nous ayons connus chez LVMH, mais ils restent conformes aux attentes", ajoute l'analyste, acheteur avec un objectif à 150 euros. Stratégie offensive LVMH a réalisé 6,9 milliards d'euros de chiffre d'affaires au troisième trimestre, en hausse de 15% par rapport à 2011 avec une croissance organique qui a ralenti à 6%. Sur les neuf premiers mois de 2012, les ventes atteignent 19,9 milliards d'euros, en hausse de 22% par rapport à la même période de 2011, dont 10% en organique. "Malgré le contexte de ralentissement économique en Europe, LVMH reste confiant pour l'année 2012. Le groupe poursuivra sur le reste de l'année une stratégie offensive centrée sur l'innovation et une expansion géographique ciblée dans les marchés les plus porteurs", commente le management.