Louis Dreyfus Armateurs confirme son offre pour SeaFrance

  • A
  • A
Louis Dreyfus Armateurs confirme son offre pour SeaFrance
Partagez sur :

Le président du groupe est prêt à relancer une activité sur la ligne utilisée par Seafrance, avec ses propres bateaux...

Louis Dreyfus Armateurs est toujours prêt à reprendre 300 des salariés de SeaFrance... Le président du groupe a confirmé son offre sur RTL ce mercredi. Il ambitionne de relancer l'activité sur la ligne utilisée par la compagnie maritime, placée en liquidation judiciaire en début de semaine, mais avec ses propres bateaux. "Cette ligne (entre Calais et Douvres) est un maillon essentiel du transmanche, c'est pour ça que nous nous y intéressons", a déclaré Philippe-Louis Dreyfus, avant de préciser qu'il s'agissait d'un "projet industriel, pas de la gesticulation politique ou médiatique". Il a précisé qu'il reprendrait les marins de la filiale de la SNCF volontaires, "en fonction de leurs compétences et de leurs qualités spécifiques". "Les marins (et le personnel non navigant) seront français bien évidemment (...), sur des navires français, et les conditions de travail que nous proposons seront celles qui sont dans le groupe Louis Dreyfus depuis toujours", a-t-il ajouté. Hier, la SNCF s'est proposée de reprendre 500 des membres de sa filiale maritime, une offre qui pourrait compléter celle de LDA. Philippe-Louis Dreyfus a commenté la proposition d'Eurotunnel, qui souhaite soutenir le projet de reprise de SeaFrance par ses salariés en prenant des parts dans une société ouvrière et coopérative (Scop). Le patron de LDA a indiqué ne pas avoir compris cette démarche et compte poursuivre le patron d'Eurotunnel Jacques Gounon en diffamation. "Je ne lui laisse pas le choix de nous insulter comme il l'a fait dans la presse récemment (...) en disant que nous ne respections pas nos engagements, c'est un mensonge total", a-t-il déclaré sur RTL.