Lloyds va payer 370 millions d'euros d'amende dans l'affaire du Libor

  • A
  • A
Lloyds va payer 370 millions d'euros d'amende dans l'affaire du Libor
Partagez sur :

La banque solde son conflit dans ce dossier, après Barclays en 2012 et RBS en 2013.

Après les banques Barclays et RBS, c'est au tour de Lloyds Banking Group de solder ses problèmes avec les autorités de régulation dans le dossier du Libor. La banque accepte de payer 370 millions de dollars (275 millions d'euros) d'amendes pour mettre fin aux enquêtes des autorités américaines et britanniques dans le cadre du scandale du manipulation de ces taux interbancaires. Fixation frauduleuse Cet accord à l'amiable représente la septième pénalité imposée par les régulateurs des deux pays en rapport avec la fixation frauduleuse de ces taux, et d'autres taux similaires, qui servent de référence à environ 450.000 milliards de dollars de produits financiers, du crédit à la consommation aux prêts immobiliers ou étudiant, en passant par des obligations à taux variable. Après Barclays et RBS L'accord conclu par Lloyds fait suite à ceux de ses concurrents britanniques Barclays et Royal Bank of Scotland, qui ont accepté de verser respectivement 453 et 612 millions de dollars en 2012 et 2013 dans ce dossier. L'affaire du Libor avait éclaté à l'été 2012.