Lisbonne au secours de Banco Espirito Santo

  • A
  • A
Lisbonne au secours de Banco Espirito Santo
Partagez sur :

La banque portugaise va être scindée en deux et capitalisée à hauteur de 4,9 milliards d'euros via un fonds de résolution bancaire.

La banque centrale portugaise a décidé de voler au secours de Banco Espirito Santo cette nuit, en activant le dispositif de "résolution" à l'établissement... L'activité générale et les actifs de BES sont transférés, avec effet immédiat et définitivement, à Novo Banco, qui est d�"ment capitalisée et exempte de problèmes d'actifs, a fait savoir cette nuit dans un communiqué le conseil des directeurs de la banque centrale. Ainsi, les dépôts et les obligations non-subordonnées sont-ils pleinement préservés. En d'autres termes, BES va être scindée en deux grandes entités. D'un côté, une structure saine, Novo Banco, qui portera essentiellement la banque de détail, et de l'autre, Banco Espirito Santo, qui conservera les actifs à problème et la part dans BES Angola, dont les pertes sont à la charge des actionnaires et des créanciers subordonnées (juniors). Communication rassurante La Commission européenne a annoncé dans la nuit avoir validé le plan. Les mesures notifiées par les autorités portugaises vont permettre un démantèlement ordonné de la mauvaise banque résiduelle et fournira à la banque transitoire les moyens nécessaires pour maximiser la valeur des actifs dans le cadre d'un processus de vente, tout en limitant les distorsions de concurrence créés par l'aide d'Etat apportée, écrit l'exécutif européen. La solution adoptée par le Portugal va permettre de restaurer la confiance dans la stabilité financière et d'assurer la continuité des services, tout en évitent de potentiels effets systémiques adverses, ajoute la Commission. En pratique, les clients de la banque n'ont pas à changer leurs habitudes, souligne la banque centrale, dont la communication se veut pédagogique et rassurante... Les relations contractuelles resteront les mêmes et Novo Banco va conserver la marque commerciale Banco Espirito Santo. Les employés verront leurs droits préservés et officieront désormais pour le compte de la nouvelle structure. Les mesures décidées cette nuit n'ont pas d'impact sur les clients de BESI, BEST, Banco Espirito Santo dos Açores, ESAF, BES Vida et certaines filiales en Espagne, Macao, New York et Londres. Une situation intenable Novo Banco sera supervisée directement par la Banque du Portugal, et sera obligée de se plier à toutes les obligations réglementaires et légales applicables aux autres établissements du pays. L'Etat ne supportera aucun co�"t car le capital de la nouvelle banque, 4,9 milliards d'euros, sera intégralement apporté par le fonds de résolution. Cependant, comme celui-ci n'a été créé qu'en 2012 et n'a pas les ressources nécessaires à l'heure actuelle, il complétera son financement avec une ligne de crédit de 4,4 milliards d'euros apportée par l'Etat portugais, qui sera progressivement remplacée par les lignes issues d'acteurs financiers. Banco Espirito Santo ne respectait plus ses ratios prudentiels, après avoir été minée par un scandale touchant à l'un de ses holdings. L'établissement n'avait plus accès aux financements de la BCE et commençait à manquer de ressources. Les interrogations sur la situation avaient conduit à la suspension de son cours de bourse le 1er ao�"t. Aucune solution sur capitaux privés ne semblait dès lors envisageable, ce qui a précipité l'intervention des autorités.