Les ventes des promoteurs immobiliers ont chuté en 2012

  • A
  • A
Les ventes des promoteurs immobiliers ont chuté en 2012
Partagez sur :

Au plus bas depuis 16 ans...

Les ventes de logements neufs par les promoteurs immobiliers ont reculé de 28% en 2012... Une année très difficile, avec seulement 73.700 unités qui ont trouvé preneur. L'Observatoire de la Fédération des promoteurs immobiliers de France (FPI), qui représente environ 82% du marché, ajoute que comparée à 2010, la chute est de 36%, et que ces chiffres ont atteint leur plus bas niveau depuis 16 ans. Ce plongeon s'explique "une fois encore principalement par l'effondrement des ventes aux investisseurs individuels (-42% au 4ème trimestre et -42% sur l'année 2012)", alors que les ventes en accession semblent se stabiliser au 4ème trimestre à seulement -1% (-6% sur l'année)". Pas de pause du côté des prix Plusieurs explications à ce phénomène, pour la FPI : "la forte réduction de l'avantage fiscal accordé à l'investissement locatif", la faiblesse de l'accession à la propriété dans le neuf, avec le recul de l'aide à l'accession sociale due à la réforme du PTZ+ fin 2011 qu'à l'attentisme des ménages dans un contexte économique incertain. Du côté des prix, l'observatoire n'observe pas de pause, au contraire : ils ont progressé de 0,9% en 2012 sur la France entière. La hausse est de 2,2% en province, alors que l'Ile-de-France voit ses prix reculer de 3,9%. La FPI y trouve "le double effet de l'envolée des charges foncières et des coûts de construction renchéris par l'accumulation des normes et des règlementations techniques, qui ne se traduit plus par une amélioration de la qualité des logements". Le durcissement des critères d'octroi du crédit aux acquéreurs est une autre explication pour la fédération.