Les ventes de pilules de 3ème et 4ème générations ont chuté de 25% depuis la fin 2012

  • A
  • A
Les ventes de pilules de 3ème et 4ème générations ont chuté de 25% depuis la fin 2012
Partagez sur :

Elles sont accusées d'accroître le risque de formation de caillot sanguin...

Les ventes de contraceptifs oraux combinés de troisième et quatrième générations, accusés d'accroître le risque de formation de caillot sanguin, ont diminué d'environ 25% depuis la fin 2012, en comparaison de la même période de l'année précédente, d'après les chiffres communiqués par l'Agence nationale de sécurité du médicament (Ansm). Pilules de 2ème génération : ventes en hausse Parallèlement, l'Ansm a observé une hausse d'environ 16% des ventes de pilules dites de deuxième génération, dont les risques sont jugés plus limités et dont la prescription a été encouragée par les autorités sanitaires. Ce report "devrait se poursuivre dans les semaines et mois à venir", estime l'Agence, qui rappelle au passage "qu'il existe une palette importante de moyens de contraception". Toutes générations confondues, les ventes de pilules ont reculé de 3,5%.