Les Urssaf ont intensifié leur lutte contre le travail dissimulé en 2012

  • A
  • A
Les Urssaf ont intensifié leur lutte contre le travail dissimulé en 2012
Partagez sur :

Le montant des recouvrements a progressé de 11% pour s'établir à 260 millions d'euros, d'après le rapport annuel.

En 2012, l'Accoss qui regroupe les Urssaf a intensifié sa lutte contre le travail dissimulé. Le montant des recouvrements pour ce type d'infractions s'est élevé à 260 millions d'euros contre 220 millions d'euros un an plus tôt, soit une progression de 11% peut-on lire dans le rapport annuel de l'organisme. Les objectifs "très ambitieux" fixés par les pouvoirs publics ont été dépassés, s'est félicité le président de l'Acoss, Pierre Ricordeau. Taux de redressement élevé Le taux de redressements pour travail dissimulé s'est élevé à 80%, "traduisant un rendement plus performant par action de contrôle", souligne le directeur général de la réglementation et du recouvrement, Jean-Marie Guerra. Il explique ces bons résultats par le maillage régional mais aussi par les coopérations instaurées, en particulier avec l'Office central de lutte contre le travail illégal. Une cellule de lutte contre la fraude à grande échelle a également été déployée en mai 2012. Elle représente "une part très importante des montants redressés", précise-t-il encore. Rappelons que le gouvernement a lancé un grand plan national de lutte contre le travail illégal pour la période 2013-2015.