Les tarifs de la SNCF jugés trop chers par plus de 80% des voyageurs

  • A
  • A
Les tarifs de la SNCF jugés trop chers par plus de 80% des voyageurs
Partagez sur :

LA CLCV a mené une enquête qui pointe du doigt l'opacité des tarifs pratiqués....

L'opacité des tarifs pratiquée par la SNCF est une nouvelle fois dans le viseur de la CLCV... Dans sa troisième enquête de satisfaction publiée jeudi, l'association de consommateurs révèle que 82,8% des passagers interrogés jugent les prix de la société de transport ferroviaire "trop élevés" et que seulement 22,5% d'entre-eux jugent l'information tarifaire claire. Fortes variations des tarifs selon les territoires et les dates Comme l'avaient déjà révélé les précédentes études, les départs hors Paris sont plus chers que les départs de la capitale "à hauteur de 32% pour le tarif moins cher et de 28% pour le tarif moyen". La CLCV note ainsi que les tarifs au kilomètre les plus élevés sont relevés la plupart du temps pour les trajets reliant deux villes régionales. L'association de consommateurs déplore le fait qu'elle induit une "discrimination géographique qui est contestable car l'opérateur a été fondé sur une logique de solidarité territoriale". Comme l'an dernier, la CLCV constate qu'il est avantageux de prendre son billet trois mois à l'avance. "Le tarif "moins cher" tend à croître très vite d'un mois sur l'autre (par exemple +39% entre une réservation à trois mois et à deux mois pour une catégorie normale)", explique-t-elle. Revoir la politique tarifaire Dans son enquête, l'association de consommateurs rappelle que la redevance payée par la SNCF à RFF pour l'utilisation du réseau a fortement augmenté au cours des dernières années et représente aujourd'hui 37% du prix d'un voyage en TGV. Elle ne remet toutefois pas en cause la part de cette redevance dans le prix du billet, mais plutôt son mode de tarification, qui se fait par "train" et par kilomètre parcouru. Il "alourdit le prix du billet pour les trajets où le nombre de voyageurs est plus faible que la moyenne". Une fois encore la CLCV appelle à limiter les écart de tarifs entre Paris et la province et à préciser le tarif au kilomètre sur le billet...