Les salariés de Florange reprennent le blocage des bureaux administratifs

  • A
  • A
Les salariés de Florange reprennent le blocage des bureaux administratifs
Partagez sur :

Les syndicats maintiennent la pression pour tenter d'obtenir des avancées avec la direction d'ArcelorMittal...

C'est la troisième action de ce type en cinq semaines... Après avoir marché la semaine dernière vers Paris, les syndicalistes du site ArcelorMittal de Florange ont repris leurs actions sur leur propre site ce mercredi, avec le blocage des "grands bureaux" administratifs, où travaillent environ 600 personnes. Environ 70 militants de la CGT, de FO et de la CFDT prenaient part à cette opération dans la matinée. "Nous avons une exigence, c'est qu'il y ait au moins un responsable important du groupe qui vienne discuter avec nous. Il nous faut des perspectives", a déclaré à l'agence Reuters Frédéric Weber, de la CFDT. Car le dernier contact avec la direction remonte à plus d'un mois, le 9 mars dernier, lors d'une rencontre à la préfecture de Thionville, qui s'était soldée par un échec. Les syndicats réclament toujours le rallumage des deux hauts-fourneaux, qui conditionnent l'emploi de 550 des 2.750 salariés du site, et le redémarrage de l'activité "packaging", qui a été mis en veilleuse à l'automne. ArcelorMittal affirme depuis le début du conflit que l'activité reprendra dès que l'activité économique le permettra.