Les salariés d'ArcelorMittal en grève à Basse-Indre

  • A
  • A
Les salariés d'ArcelorMittal en grève à Basse-Indre
Partagez sur :

Les salariés se mobilisent contre l'accord conclu entre le gouvernement et la direction du sidérurgiste...

Les salariés du site ArcelorMittal de Basse-Indre, en Loire-Atlantique, se mobilisent contre l'accord conclu entre le gouvernement et la direction du groupe. Ils ont entamé ce lundi une grève de 24 heures pour protester contre le transfert des deux premières étapes de la production de Basse-Indre vers Florange. Il s'agit de déplacer le décapage et le laminage des bobines d'acier vers le site mosellan. Cette opération va entraîner la suppression d'une soixantaine de postes, mais qui feront l'objet de reclassements, selon la direction locale d'ArcelorMittal. Pronostic du site "engagé" "Cet accord fragiliserait terriblement le site de Basse-Indre, et ne donnerait qu'une petite bouffée d'oxygène à Florange, mais en aucun cas ne la sauverait", a déclaré Frédéric Gautier, délégué syndical CGT de l'usine de Basse-Indre, devant près de 300 salariés réunis aux portes de l'usine. "Le pronostic vital de Basse-Indre serait engagé, car on amputerait notre process", a-t-il ajouté, parlant d'une "incohérence industrielle et économique". L'intersyndicale est bien décidée à démontrer que ce projet n'est "pas viable" pour Basse-Indre. Elle compte faire appel à un cabinet d'expertise jeudi, lors d'un comité central d'entreprise.