Les rumeurs de dégradation de la France font plonger le marché parisien

  • A
  • A
Les rumeurs de dégradation de la France font plonger le marché parisien
Partagez sur :

Rumeurs infondées d'après une source officielle, citée par Reuters...

Alors que la France est parvenue à réaliser son émission obligataire avec succès ce jeudi matin, le marché parisien est repassé en terrain négatif cet après-midi, le CAC40 reculant d'environ 0,8% à 3.213 points aux alentours de 15h30. A l'origine de cette dégringolade ? Des rumeurs de dégradation, à l'approche du premier tour de l'élection présidentielle, où le candidat socialiste François Hollande est donné favori. Une rumeur sans fondement, d'après une source officielle française citée par l'agence de presse Reuters. "Des gens essayent de gagner de l'argent avec ces rumeurs", a dit cette source. En janvier dernier, la note française a été abaissée de AAA à AA+ par Standard and Poor's, assortie d'une perspective négative. Fitch et Moody's ont maintenu leur note maximum tout en y attachant également une perspective négative. En d'autres termes, cela signifie que d'autres dégradations sont envisageables en fonction de l'évolution de la situation dans les 12 à 18 prochains mois. Ce matin, Paris a levé, peu de temps après Madrid, 7,97 milliards d'euros de dette contre une fourchette cible allant de 7 à 8 milliards d'euros, à des taux relativement stables (1,83% contre 1,78% le 15 mars dernier pour les 2,7 milliards d'euros d'obligations à échéance 2017).