Les résultats de Samsung plombés par la concurrence chinoise

  • A
  • A
Les résultats de Samsung plombés par la concurrence chinoise
Partagez sur :

Sur la période avril-juin, son bénéfice opérationnel marque un troisième trimestre consécutif de baisse et recule de 24% à 7.200 milliards de wons.

Un bénéfice d'exploitation au plus bas depuis deux ans, et une activité mobile en berne... Le Coréen Samsung a livré jeudi des résultats décevants, plombés notamment par la concurrence de plus en plus vive des fabricants chinois. Sur la période avril-juin, son bénéfice opérationnel marque un troisième trimestre consécutif de baisse et recule de plus de 24% à 7.200 milliards de wons (5,2 milliards d'euros). Menace d'Apple Samsung, qui avait été porté jusqu'ici par sa capacité à répondre aux besoins des clients haut de gamme, et aux acheteurs à la recherche d'un compromis entre smartphone et tablette, doit maintenant se battre pour regagner des utilisateurs qui optent pour des appareils moins chers, mais aussi contre Apple qui préparerait pour la rentrée de nouveaux iPhones avec des écrans plus larges. "Samsung pourrait être structurellement vulnérable, sans produits sensationnels dans ses cartons, capables de se démarquer de ses rivaux", a déclaré à l'agence de presse Bloomberg Lee Seung Woo, analyste chez IBK Securities Co. à Séoul. "Avec le rattrapage rapide des marques chinoises, la bataille du second semestre semble encore plus difficile pour Samsung." Parts de marché en recul L'intéressé s'attend d'ailleurs à ce que les conditions d'activité demeurent difficiles au cours de la fin d'année. Samsung anticipe également une baisse du prix de vente moyen dans sa division mobile au troisième trimestre par rapport au précédent. La bonne nouvelle pourrait venir du Galaxy Note 4, dont le lancement est attendu en septembre, et grâce auquel Samsung prévoit une hausse de 10% de ses ventes de téléphones au troisième trimestre par rapport au trimestre précédent. Selon les chiffres publiés mercredi par le cabinet d'études IDC, la part de marché de Samsung a reculé à 25,2% au deuxième trimestre, contre 32,3% un an plus tôt. Le Coréen est confronté à la concurrence d'Apple, dont les ventes d'iPhone 5S ont d'ailleurs dépassé en mai celles du Galaxy S5. Mais ce sont surtout les fabricants chinois, Lenovo et Huawei notamment, qui s'affirment sur le marché des smartphones, en séduisant de plus en plus les consommateurs des pays émergents.