Les prix de l'immobilier pourraient encore fondre de 25% selon S&P

  • A
  • A
Les prix de l'immobilier pourraient encore fondre de 25% selon S&P
Partagez sur :

Ils ont déjà baissé de 22% en valeur nominale depuis le premier trimestre 2008, et la baisse n'est pas terminée selon S&P...

Quatre années... C'est la durée estimée par Standard & Poor's pour que le secteur immobilier espagnol purge ses stocks d'invendus. Au cours de cette période, les prix immobiliers espagnols qui ont déjà baissé de 22% en valeur nominale depuis le premier trimestre 2008, pourraient encore fondre de près de 25%. "Les prix immobiliers sont une variable clé de la performance de l'économie espagnole", explique Jean-Michel Six, chef économiste de S&P pour l'Europe, l'Afrique et le Moyen-Orient. "Le boom immobilier a créé des déséquilibres insoutenables, comme une offre de logements surabondante, qu'il faudra corriger complètement avant qu'une reprise durable ne s'installe". Le poids du secteur de l'immobilier est passé de 22% du PIB en 2006 à 12,7% en 2012. Les stocks d'invendus pèsent fortement sur les prix. Ce stock est estimé à 680.000 logements par le ministère à fin 2011 et à 818.000 par la banque Catalunya Caixa à fin septembre 2011. S&P rappelle que l'éclatement de la bulle spéculative immobilière se reflète dans ses projections économiques pour l'Espagne, à savoir une contraction du PIB de 1,5% en 2012 et de 0,5% en 2013...