Les prix de l'immobilier grimpent toujours

  • A
  • A
Les prix de l'immobilier grimpent toujours
Partagez sur :

Et les ménages perdent le moral, d'après le dernier baromètre FNAIM-Ifop...

Rien ne semble arrêter l'augmentation des prix de l'immobilier en France, même si cette hausse a tendance à ralentir... La FNAIM a constaté une progression des prix de 1,0%, sur la période juillet-septembre après une progression de 3,3% au deuxième trimestre et de 1,9% au premier. La principale fédération d'agents immobiliers français calcule ainsi que sur un an, la hausse est de 7%. Les chiffres sont plus élevés en Ile-de-France, et accélèrent même au troisième trimestre, avec une hausse de 2% contre 1% sur la période d'avril à juin (soit 7,7% sur un an). Au total, 800.000 transactions ont été enregistrées en rythme annuel dans l'immobilier ancien, à la fin du premier semestre. "L'absence de tension sur les prix est bienvenue en cette fin d'année dans une économie déprimée et des marchés financiers déboussolés", commente dans un communiqué René Pallincourt, le président de la Fnaim. La Fédération parie même sur une sortie de crise, avec une hausse de 3 à 6% des prix pour l'ensemble de l'année 2011. Mais les Français, eux, sont de plus en plus inquiets, à en croire le dernier baromètre FNAIM-Ifop. L'indicateur synthétique touche un plus bas depuis sa création en 2009, plombé par le durcissement de la conjoncture et les changements décidés par le gouvernement en matière de fiscalité, avec la réforme sur les plus-values immobilières. Ainsi, la FNAIM note que "la majorité des ménages qui avaient anticipé un investissement locatif ou l'achat d'une résidence secondaire se dit prête, aujourd'hui, à renoncer à tout projet en réaction au relèvement brutal de la taxation des plus-values immobilières".