Les prix à la consommation en hausse en mars après les soldes

  • A
  • A
Les prix à la consommation en hausse en mars après les soldes
Partagez sur :

Ils ont progressé de 0,4% le mois dernier et affichent une hausse de 0,6% sur un an...

Les soldes d'hiver ont contribué au mois de mars, comme en février, à la hausse des prix à la consommation, avec une progression de 0,4% de l'IPC (indice des prix), selon le dernier pointage de l'Insee. Il augmente de 0,6 % sur un an (après +0,9% en février 2014). Hors tabac, il croît de 0,5% et également de 0,5% sur un an. "Comme le mois dernier, la hausse de l'IPC en mars 2014 s'explique par le rebond des prix des produits manufacturés après les soldes d'hiver, notamment dans l'habillement et par la hausse saisonnière, en période de vacances, des prix de certains services", explique l'institut de la statistique. Ainsi, les prix des produits manufacturés ont bondi de 1,3%, en baisse cependant par rapport à mars 2012 (+2,0%). Les prix de l'habillement-chaussures ont par exemple décollé de 10,4%. Les services grimpent Côté services, les prix affichent pour le mois de mars une hausse de 0,3% (+1,8% sur un an après +1,9% en février). En cause principalement, "l'augmentation saisonnière des prix de services liés aux vacances d'hiver", avec les tarifs des voyages touristiques tout compris (+8,3%), les locations de résidences de vacances de (+5,5% et +2,7% sur un an), et enfin les prix l'hôtellerie, les cafés et les restaurants (+1,2% en mars,+2,9% sur un an). L'Insee observe à l'inverse un recul des prix de l'énergie : -0,6% en mars et -1,6% sur un an, "du fait du recul des prix des produits pétroliers (-0,8 % en mars 2014, -6,0 % sur un an). Les combustibles liquides ont vu leurs tarifs baisser davantage que les carburants. "�? ces baisses s'ajoute celle du gaz de ville (-1,2% ; -0,3% sur un an) tandis que les prix de l'électricité sont inchangés restés en mars 2014 (+7,5% sur un an), détaille l'Insee.