Les présidents d'université alertent le gouvernement sur leur situation financière

  • A
  • A
Les présidents d'université alertent le gouvernement sur leur situation financière
Partagez sur :

Ils appellent notamment l'Etat à compenser le transfert de certaines charges...

Dans une motion publiée ce vendredi, les présidents d'université français tirent la sonnette d'alarme sur leur situation financière. "Elle est la conséquence de l'absence de compensation par l'Etat de l'augmentation mécanique de la masse salariale des fonctionnaires: la liste des charges transférées non compensées est longue et finit par peser lourdement sur leur budget", écrivent-ils. Toutes les solutions épuisées Pourtant, les présidents d'université estiment avoir fait leur maximum pour maintenir au mieux la qualité de l'enseignement supérieur : économies, mutualisation des services, prélèvements sur les fonds de roulement pour assurer les dépenses de fonctionnement ou encore partenariats avec les entreprises. "Aujourd'hui, les solutions utilisées et les efforts consentis atteignent leurs limites", déplorent-ils et leur mission de service public est "en danger". Transfert de charges Les présidents d'université réclament notamment l'application de la règle du "décideur-payeur". L'Etat doit sécuriser la masse salariale des universités en compensant le transfert de charges. Alors que le gouvernement s'est fixé comme objectif de doubler le nombre d'étudiants apprentis, les présidents le mettent en garde. " Cet objectif ne pourra pas être atteint si les mécanismes de collecte de la taxe d'apprentissage ne sont pas profondément revus afin que nous ayons un lien direct avec les entreprises"...