Les premiers emplois d'avenir signés par François Hollande

  • A
  • A
Les premiers emplois d'avenir signés par François Hollande
Partagez sur :

Ils s'adressent aux jeunes de 16 à 25 ans, sans diplôme ou en difficulté d'insertion

Les tous premiers emplois d'avenir, censés lutter contre le chômage des jeunes éloignés du marché du travail sont sur les rails... François Hollande, en déplacement à Chelles, en Seine-et-Marne a rencontré 11 jeunes s'apprêtant à signer des contrats avec six employeurs différents, dont la ville de Chelles, la SNCF et la Croix-Rouge. 150.000 contrats attendus d'ici la fin 2014 Ces contrats d'avenir, financés à hauteur de 75% par l'Etat, s'adressent aux jeunes de 16 à 25 ans, sans diplôme ou en difficulté d'insertion, "principalement dans le secteur non marchand et dans des activités ayant une utilité sociale avérée et des perspectives de recrutement durables", précise le texte. La Poste, la SNCF, les collectivités, associations ou encore hôpitaux figurent parmi les principaux signataires de ces contrats. Le gouvernement a prévu d'en parapher 100.000 l'an prochain - dont 14.000 en Ile-de-France et 9.000 en Outre-Mer - avec un objectif de 150.000 contrats fin 2014, pour un coût global de 2,3 milliards d'euros. Par ailleurs, le ministère du Travail compte créer 6.000 "emplois d'avenir professeurs" dans le cadre de l'Education nationale. Campagne de publicité "Sans diplôme, tu trouveras jamais du boulot", avec le mot "jamais" barré sera l'un des slogans de la campagne d'information, lancée dans les prochains jours dans la presse écrite et à la radio. Un site internet dédié a également été ouvert à l'adresse suivante : www.lesemploisdavenir.gouv.fr. Une vingtaine de ministres assisteront enfin à la signature de contrats sur tout le territoire, dans les jours qui viennent pour afficher leur soutien au dispositif.