Les patrons peuvent interdire l'alcool sur le lieu de travail

  • A
  • A
Les patrons peuvent interdire l'alcool sur le lieu de travail
Partagez sur :

Un décret vient de paraître au Journal officiel.

Les employeurs peuvent désormais restreindre et même interdire la consommation de boissons alcoolisées au sein de l'entreprise. Un décret les autorisant à mettre en place leurs propres règles, via le règlement intérieur ou une note se service, vient de paraître au Journal officiel. Jusqu'ici, le vin, la bière, le cidre et le poiré étaient autorisés sur le lieu de travail... Mais "dans un objectif de prévention", toutes ces boissons pourront être proscrites... modifiant très certainement l'ambiance des pots entre collègues. Responsabilité civile et pénale "Dans un contexte où, d'une part, l'alcool est la substance psychoactive la plus consommée et les consommations ponctuelles importantes ainsi que les ivresses déclarées en augmentation parmi les actifs, et où, d'autre part, la responsabilité civile et pénale des employeurs est particulièrement engagée", ce décret vise à donner aux employeurs "les moyens d'assumer l'obligation de sécurité de résultat qui leur incombe en matière de préservation de la santé et de la sécurité des travailleurs, et de prévenir tout risque d'accident", peut-on lire dans ce document. 49.000 morts en 2009 Le décret ajoute que ces restrictions devront s'appliquer lorsque la consommation de boissons alcoolisées "est susceptible de porter atteinte à la sécurité et la santé physique et mentale des travailleurs" et que les mesures choisies "doivent être proportionnées au but recherché". L'alcool est responsable de 18% des décès en France, chez les 35-64 ans. Selon une étude publiée l'an dernier dans l'European Journal of Public Health et menée par l'Institut Gustave-Roussy de Villejuif, il a provoqué en 2009 la mort de 49.000 personnes, dont 40% chez les moins de 65 ans.